Perrin est un moine du Coualt, sylvestre, qui vient de voyager dans le temps.

Il a l’esprit très embrumé et une amnésie partiel de son passé.

Tout ça lui a value d’être admis (sans violence) à l’asile.

Il a des tatouages sur le front et le torse

Simple d’esprit avéré, en toutes circonstances, ses actions et réactions sont totalement inattendues. Ces facéties amusent ou agacent les gens qui les subissent, mais dans tous les cas, ils l’en excusent, car ce n’est pas de sa faute si il est comme ça. Il passe la plupart de son temps à errer sans but évident. Il interpelle les passants avec des exclamations incompréhensibles, du style « Le futur est maintenant le passé, la passé est inconnue, le futur, je le connais ».

Il est évident que qu’il est limité et qu’il n’est pas responsable de ses actes… Tout le monde s’en rend compte dès le premier regard et cela lui permet d’être traité différemment des personnes ordinaires. La plupart des gens font comme si il n’était pas là et il peux donc traîner un peu partout sans attirer la méfiance.

De plus, il fait pitié et, en conséquence, le châtiment est toujours plus doux que le crime. Lorsqu’il réalise des actes répréhensibles ou qu’il se trouve à un endroit où il ne devrait pas se trouver, « C’est pas sa faute, il est débile ! ». Mais cela ne l’empêche pas de prendre des coups de temps en temps lorsque qu’il se fait virer. 

Perrin
Publié dans : Blog

Vous pourrez aussi aimer

Laisser un commentaire